OUTSIDE

City trip à Séville

L’événement : un nouvel article sur le blog !
Nous sommes partis à Séville pour fêter un anniversaire bien particulier, celui des 40 ans de l’Homme.

J’avoue que l’espoir de voir le soleil et de m’habiller légèrement m’a aidé à choisir la destination. Il paraît que c’est l’une des villes à visiter cette année. C’est sûrement un bureau de style qui l’a dit, alors…

Séville séduit immédiatement et invite à la déambulation au gré des places, des rues ensoleillées et des quais bordés de palmiers et de cactus. J’ai adoré la végétation omniprésente, dans la rue, aux fenêtres, dans les patios. Du vert, du blanc et des ocres. Partout.

Jour 1
Nous nous sommes baladés autour de notre hôtel Palacio Pinello dans le centre historique de Séville, laissés porter au gré des places ensoleillées.
Affamés, nous sommes allés au repère de touristes Casa Morales, lieu pittoresque, que je vous déconseille si vous voulez y manger… En revanche, nous nous sommes régalés de très bonnes tapas chez Zelai et chouette adresse et bon marché face aux tarifs parisiens.

Jour 2
La plus belle journée en tout point. Le temps était parfait, nous sommes sortis de la zone très touristique et avons longé les quais pour arriver au marché de Triana. Nous y avons acheté une spécialité de choux pâtissier Bocasù.
Ensuite, nous avons fait une longue halte  au Centre Andalou d’Art Contemporain logés dans  l’ancien couvent Santa Maria de Las Cuevas. Un festival se tenait là. La pop espagnole n’est pas ce qui sonne le mieux à mes oreilles mais l’ambiance était tellement estivale que le temps s’est arrêté dans cet endroit.
Avec peu de touristes, beaucoup de sévillans, ce lieu est à voir absolument (la majorité des photos de l’article y ont été prises).
Et le soir, nous avons réussi à dîner à La Brunilda, où il faut arriver très tôt (30 mn avant l’ouverture) et manger très vite. A éviter donc, si vous aimez prendre le temps de manger des bons produits…

Jour 3
Le temps a changé ce dernier jour, nous avons visité le majestueux Alcazar et ses luxuriants jardins sous une bruine et par un petit 10 degré.

Quelques regrets cependant : les horaires assez contraignants avec certains endroits qui fermaient à 17h et d’autres de 14 à 18h. Donc, nous avons raté quelques visites dont la friperie Ropero, fermée le samedi après midi ! Mais c’est un détail, et on est sûrement moins organisé que certains.

Séville est une très belle découverte, assez différente de Barcelone, seule autre ville espagnole que je connaisse. L’influence musulmane est encore très présente et donne à cette ville un charme qui opère instantanément !!

Xx

L’Hôtel où nous séjournions

L’Alcazar sous une fine pluie

Restaurant le Zelai

Place d’Espagne

Friperie Ropero dans le quartier Santa Catalina, le « Brooklyn » Sévillan


Terrasse de l’hôtel Palacio Pinello