MINI POST

Bien à toi 2016 !

La fin de l’année sonne comme un signal qui conclut un cycle. 365 jours pas forcément tout rose ou tout noir, avec leur joie, leur crise, leur peine…
On oublie ou on met de côté les évènements secondaires pour épingler ceux qui ont leur importance, ceux qui vous ont fait avancer, réfléchir, vous remettre en question, pleurer ou rire… et on en fait un bilan !

Pour moi, 2016 aura été synonyme d’accomplissement (oui carrément) : au niveau professionnel tout d’abord, puisque j’ai commencé à travailler sur de nouveaux types de sujets : ceux qui impliquent du brand content ou en français du contenu éditorial. J’ai commencé à petite échelle, mais j’ai appris cette année. Et j’ai adoré apprendre cette nouvelle variante de mon métier dont le blog était le laboratoire : donner des idées, des références, photographier, retoucher, écrire, rencontrer de nouvelles personnes, talentueuses et honnêtes et drôles. Produire du contenu pour une marque cette fois-ci.

J’ai aimé travailler un peu plus l’image et surtout avoir la liberté de m’organiser comme je le souhaitais, de manière assez autonome. On m’a donné cette liberté et c’est celle qui m’a permis de pouvoir prendre des pauses, permis de partir en vacances avec mes enfants, de passer du temps à travailler chez moi et un peu en agence, ce qui représente pour moi le mix parfait du travail en free-lance.

Le point noir est bien sûr (je suis comme toutes les mamans, on est d’accord) : la fatigue, le truc qui te prend après une mauvaise nuit, mauvaise journée, et qui ne te lâche pas de la semaine. J’ai tendance, comme beaucoup, à devenir control freak et ça me rend nerveuse de ne pas pouvoir rayer toutes les lignes de ma To dot list à la fin de la semaine !! C’est une première cette année mais la fatigue a été la plus dure à surmonter cet été avant et pendant les vacances… J’ai peu récupéré, même si j’ai passé de très bons moments….

J’ai été également affectée par la situation des migrants, toujours, et cela ne me quitte pas. J’habite à côté de zones occupées par les Syriens entre autres, fraîchement débarqués à Paris et je culpabilise d’être aussi impuissante face à cette misère… Alors, merci Juliette, je travaille un peu, à mon niveau, pour aider les personnes démunies !

Et puis, parmi les meilleurs moments, il y a eu ceux avec mon homme et mes enfants, les voyant grandir (oui, les 3) et apprendre à nager, voir Isaac et Bianca jouer et parler ensemble, me poser mille questions et rire, beaucoup rire. Voir les spectacles de mon fils. Les fous rire de ma mère et son anniversaire surprise pour ses 70 ans ont été de grands moments ! Et les journées passées avec mes amies de (presque) toujours, et puis ce weekend de septembre pour le mariage de ma chère amie Justine, qui a été parfait. Ces deux jours ont été bonheur, émotion, amour, danse, rire… Tous ces moments, je les ai savouré. En oubliant les petits tracas, pour être là, totalement, avec mes proches.

Et j’ai fait des rencontres l’année dernière, celles qui m’ont touché, fait rire, amusé, beaucoup de femmes : Enissa (c’était un peu avant 2016 mais tu devais être dans cette liste), Tiphaine, Pauline, Marie, Naidra, Natalia…

Pour 2017, j’aimerai me dégager un peu plus des bonheurs matériels, particulièrement des achats de vêtements et autres accessoires pour moi et garder cet argent (car ça représente de l’argent, beaucoup trop d’argent !!) pour des voyages ou pour acheter des belles pièces de design ou des travaux d’artistes. J’ai eu un choc lorsque j’ai lu l’article de  Géraldine sur son blog Café Mode sur sa consommation de la mode en 2016… Allez y faire un tour et dites-moi si vous ne culpabilisez pas immédiatement d’excès de superficialité après avoir compté ce que vous avez acheté les 3 derniers mois… Donc je veux moins de superficialité pour plus de « bonnes » ou « belles » dépenses… Et plus de concerts, plus d’expos, de découvertes !!!

Et je vous re-souhaite un bel accomplissement en 2017 ! Bisous

Xx
_